Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /


venues de France , nous n'étions  que deux pour cette chevauchée
aux confins de la pampa et de la cordillère des andes ,sur cette  immense prairie où paissent d'innombrables troupeaux ,

à Salta , dans le nord ouest de 'Argentine nous attendaient une jeune guide et deux gauchos , 5 chevaux et deux mules , ... et les paysages gigantesques de l'Argentine  !





          

  le criollo d'Argentin est un cheval
petit et rustique                  incroyablement résistant et énergique , celui de                      Damian , le vaqueano , guide gaucho de l'altiplano est croisé avec le cheval peruano , et a des    allures    extraordinairement élégantes .











nous gardons un cheval en liberté ( pour le cas où...)
 Delfin , le plus jeune des vaqueanos , au physique de descendant d'inca , préfère monter sa mule , elle a le pied particulièrement sur et , quand nous ferons la course au galop , se montrera sacrément rapide !
et , en longe , il tient une des mules de bat , tres tres lourdement chargée , la pauvre !








le soir , je sors mon carnet de croquis ;
le poncho des gauchos de la province de Salta est rouge ,
 avec une bande noire;
c'est la couleur traditionnelle qui évoque les dernières heures
 du héros Martin Miguel de Güemes ,
mort en combattant dans son poncho ensanglanté ,
chaque année ,
plus de 5OOO gauchos défilent pour cet anniversaire









un pantalon resserré aux pieds ,
un large chapeau,
le vêtement du gacuho est d'abord confortable !

comme sa selle ,
qui au premier abord ,
a l'air un peu rustique ,
à demi cachée sur le devant
par d'amples peaux de vaches








mais si , elle est tres confortable , la selle gaucho !

posée sur plusieurs épaisseurs de tapis de laine ,
généreusement recouverte de peaux de mouton .
sur le devant , une protection en peau de vache
 permet de se faufiler dans les buissons sans risque ,


c'est un fauteuil dans lequel les hommes ( et femmes !) de la pampa restent assis tout le jour !
 pas de voiture en effet sur les rares pistes ,
 le  cheval est omniprésent ,

devant les fermettes qui s'échelonnent le long de la cordillière ,
 à l'endroit où nait un ruisseau ,
il y a toujours un cheval sellé , pret à partir ...
dans le pe
tit bourg d'Amblayo ( 45 maisons ) où nous logeons une nuit , à par nous , personne ne se déplace à pied , même pas le gamin qui est venu faire une course à l'épicerie   ,
et le soir , je regarde , réveuse cette rue d'un autre temps où trottent fièrement les criollos



Partager cette page

Repost 0
Published by